Initiative Amélioration de la qualité de l’audit

​​​​​​​​​​​​​L’initiative Amélioration de la qualité de l’audit (AQA) est un projet conjoint du CCRC et des Comptables professionnels agréés du Canada.​​​

Lors du Symposium sur la qualité de l'audit, organisé par le CCRC en 2011, des représentants des principales parties prenantes ont convenu qu’il était important d’élaborer un point de vue canadien sur les questions relatives à la qualité de l’audit faisant l’objet de débats à l’échelle internationale. L’objectif était de mettre au point des solutions répondant aux préoccupations en matière de qualité de l’audit et de faire valoir la position du Canada à la table internationale.

L'édition 2011 du Symposium a incité le CCRC et l'Institut canadien des comptables agréés (maintenant les Comptables professionnels agréés du Canada) à lancer l'initiative AQA, en 2012.

Un comité directeur de premier ordre, présidé par M. David Brown, C.M., C.R. (ancien président de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario), a été formé pour superviser l’initiative, en assurer la coordination et veiller à ce que le processus soit transparent et serve l’intérêt public. Des groupes de travail ont également été constitués pour traiter de trois sujets prioritaires : le modèle de rapport de l’auditeur, l’indépendance de l’auditeur et le rôle du comité d’audit. Ces trois groupes de travail ont publié des documents de consultation qui ont beaucoup contribué au débat sur la qualité de l’audit, tant au Canada qu’à l’échelle internationale. Un rapp​o​rt final​ a été publié en mai 2013.​

 

Le modèle de rapport de l'auditeur
Ce groupe de travail, présidé par M. Mark Davies, FCPA, FCA (président du Conseil des normes d’audit et de certification), a examiné la valeur de l’information fournie dans le rapport de l’auditeur et s’est penché sur l’élargissement de la portée de l’assurance fournie par l’auditeur en incluant certaines parties du rapport de gestion, les états financiers trimestriels et d’autres informations.

Dans son document de consultation, le groupe de travail recommandait l’ajout au rapport de l’auditeur d’un commentaire de l’auditeur qui fournirait de l’information utile aux utilisateurs des états financiers qui et pourrait influer positivement sur l’information fournie dans les états financiers et la qualité de l’audit. Le CCRC soutient cette initiative et est d’avis que les investisseurs tireront avantage des indications supplémentaires fournies par l’auditeur.
Les comités d'audit
Ce groupe de travail, présidé par M. Tom O'Neill, FCPA, FCA (administrateur de sociétés et ancien chef de la direction de PwC), a examiné la structure de communication entre les comités d'audit, la direction, les auditeurs, les organismes de réglementation de l'audit et les actionnaires, ainsi que les moyens de renforcer et de promouvoir l'exercice de l'esprit critique, tant par les comités d'audit que par les auditeurs.

Les commentaires recueillis par le groupe de travail sur le rôle des comités d'audit et ceux entendus lors du Symposium sur la qualité de l'audit organisé en 2012 par le CCRC, ​ révèlent la nécessité d’élaborer des indications et des outils pour les comités d’audit pour les aider à s’acquitter de leur rôle de surveillance des travaux des auditeurs. En 2013, le CCRC accroîtra son engagement auprès des comités d’audit, notamment par des communications visant à les aider à s’acquitter plus efficacement de leur rôle de surveillance.

Les comités d’audit ont aussi indiqué au CCRC qu’une plus grande transparence à l’égard des résultats des inspections permettrait d’accroître l’efficacité de leur rôle de surveillance. Dans son document de consultation, le groupe de travail sur le rôle du comité d’audit propose que le CCRC et les cabinets d’audit, en collaboration avec les membres de comités d’audit, mettent au point un protocole pour élargir l’accès des comités d’audit à l’information concernant les inspections. Plus particulièrement, le document de consultation préparé par le groupe de travail suggère que les cabinets d’audit soient autorisés à partager l’information découlant des inspections avec les comités d’audit de leurs clients au moyen d’un protocole de communication préétabli.

Le CCRC comprend et appuie le désir de transparence. Une plus grande transparence de sa part dans la communication des résultats des inspections et au sujet des éléments essentiels à l’appui de la qualité de l’audit aiderait les principales parties prenantes au processus d’audit à s’acquitter plus efficacement de leur rôle. Cela dit, il est essentiel que la transparence soit accrue d’une façon qui permette de maintenir l’efficacité de l’approche du CCRC en matière de réglementation, en évitant toute répercussion indésirable sur la qualité de l’audit ou sur les émetteurs assujettis.

C’est pourquoi le CCRC travaille actuellement avec les cabinets d’audit à l’élaboration d’un protocole qui permettra d’atteindre un juste équilibre, tout en fournissant aux comités d’audit de l’information pouvant​ les aider à s’acquitter de leurs responsabilités de surveillance, d’améliorer la qualité de l’audit et de promouvoir une culture d’amélioration continue
.


PUBLICATION
Résumé de l'édition 2014 du Symposium sur la qualité de l'audit

​Résumé du symposium 2014 sur la qualité de l’audit.

|
Posted: 2015-02-20
Posted: 2015-02-20 00:00:00

PUBLICATION
Résultats du sondage de l'édition 2014 du Symposium sur la qualité de l'audit

​Consulter les réponses des participants au sondage de l’édition 2014 du Symposium sur la qualité de l’audit.

|
Posted: 2015-02-20
Posted: 2015-02-20 00:00:00

PUBLICATION
Edition 2014 du Symposium sur la qualité de l’audit : lecture préalable

​Edition 2014 du Symposium sur la qualité de l’audit : lecture préalable.

|
Posted: 2015-02-20
Posted: 2015-02-20 00:00:00

PUBLICATION
10 questions essentielles pour votre auditeur
Si vous êtes membre d’un comité d’audit, voici dix questions à poser à votre auditeur au moment où vous vous préparez à votre audit de 2013.
|
Posted: 2013-04-15
Posted: 2013-04-15 00:00:00
​​
​​

​​​​​​Le CCRC comprend et appuie le désir de transparence. Une plus grande transparence de sa part dans la communication des résultats des inspections et au sujet des éléments essentiels à l’appui de la qualité de l’audit aiderait les principales parties prenantes au processus d’audit à s’acquitter plus efficacement de leur rôle. ​​​​​
​​

Abonnez-vous à notre liste de diffusion.

Recevez des nouvelles et des informations du
CCRC.

Une question vous préoccupe?

Communiquez avec nous par l’entremise de
notre ligne téléphonique confidentielle.

Cabinets participants

Voir une liste de cabinets d’audit inscrits
auprès du CCRC. » Liste complète