Les investisseurs s’attendent à obtenir des audits de qualité et les comités d’audit et les auditeurs efficaces renforcent la confiance à l’égard de l’intégrité de la communication de l’information financière.

Les comités d’audit sont responsables de la création d’un environnement qui favorise une discussion ouverte au sein d’une culture d’intégrité, de respect et de transparence entre la direction et les auditeurs. Les comités d’audit encadrent également les travaux des auditeurs et se doivent de comprendre la stratégie d’audit, d’être satisfaits du traitement des principaux risques et de s’assurer que les auditeurs font preuve d’un scepticisme professionnel approprié. Ils doivent également s’assurer que les auditeurs adoptent une approche suffisamment indépendante à l’égard de l’équipe de direction et qu’ils sont réellement objectifs. Cela permet aux comités d’audit de tirer des conclusions quant à l’efficacité de l’audit.

Les comités d’audit se doivent de demander à leurs auditeurs ce qu’ils font pour promouvoir l’uniformité de l’exécution de l’audit, si des ressources additionnelles sont disponibles en cas de besoin et qui au sein du cabinet d’audit est responsable de la qualité du travail effectué.

Le CCRC croit que les comités d’audit doivent avoir des discussions franches avec leurs auditeurs au sujet de ce que constituent des honoraires raisonnables de services d’audit. Toutefois, si la qualité de l’audit est affectée par des honoraires inférieurs aux honoraires raisonnables, le comité d’audit ne rend pas service aux actionnaires. Les comités d’audit doivent s’assurer que les honoraires d’audit sont justes et qu’ils bénéficient d’un audit de qualité.

Le CCRC rencontre régulièrement les présidents des comités d’audit afin de discuter des informations sur la qualité de l’audit dans le cadre de rencontres individuelles et de tables rondes sur la qualité de l’audit.

Protocole du CCRC

En 2013, le CCRC a consulté des parties prenantes clés, notamment des administrateurs de sociétés, des cabinets d’audit et des autorités de réglementation des valeurs mobilières, pour élaborer un Protocole de communication des constatations de l’inspection du CCRC par les cabinets d’audit aux comités d’audit (le protocole). Les cabinets d’audit qui participent volontairement au Protocole communiquent au comité d’audit de leurs clients les constatations importantes découlant de l’inspection du dossier qui les concerne.